[ArcelorMittal et Alain Destexhe chahutés à l’ULB]

source: http://www.7sur7.be/7s7/fr/1536/Economie/article/detail/1398248/2012/02/22/ArcelorMittal-annule-sa-venue-a-l-ULB-par-peur-de-debordement.dhtml

ArcelorMittal annule sa venue à l’ULB par peur de débordement

22/02/12 – 11h49 © photo news.

Il semble qu’ArcelorMittal ait du mal à assumer sa décision de fermer son site de Liège et de mettre à la porte 3.000 personnes. La société a en tout cas préféré renoncer au JobDay de l’ULB par crainte de débordement.

© photo news.
© photo news.

Il faut dire que les débats de l’ULB ont mauvaise presse ces dernières semaines. Après le chahut de « burqua-bla-bla » organisé par Souhail Chichah, assistant au sein de l’université bruxelloise, à l’encontre de  Caroline Fourest qui devait s’exprimer sur l’extrême droite, puis de l' »encrêpage » d’Alain Destexhe il y a quelques jours, les critiques fusent.

Difficile, dès lors, d’oser venir tenir une conférence lors du JobDay de ce mercredi alors qu’on vient de supprimer 3.000 postes malgré le fait que le géant de la sidérurgie ait engendré « quelque 2,3 milliards de bénéfice ».

Encore plus inquiétant lorsqu’on sait que les étudiants FGTB-Bruxelles ont émis des critiques envers les organisateurs suite à cette invitation et s’étonnent de « la possibilité ouverte à ces tristes sires de rencontrer une pelletée de futurs et de nouveaux diplômés de notre Maison, maison à la tradition critique » dans un courrier cité par « Le Soir ».

Ajoutant que si le concept du Jobday est une initiative neutre, « vous ne nous enlèverez pas de l’idée que, dans certaines situations aussi délicates, le choix d’inviter certains individus ou non relève du choix politique ».

Les étudiants socialistes avaient donc annoncé des actions pour manifester leur désaccord: des métallurgistes avaient été invités et des tracts avaient été imprimés, mais ceux-ci ne seront peut-être pas distribués. En effet, face à cette fronde, ArcellorMittal a préféré renoncer à la journée d’information.

L’entreprise a expliqué craindre « une nouvelle menace de chahut, de censure ou de dégradation de l’image de leur Alma Mater au nom de revendications fort puériles et émotionnelles ». (ca)

© photo news.

Publicités
Cet article, publié dans articles, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s